fr
en
slo

BLED 2019 - PROGRAM

Chers Collègues,

Nous avons le plaisir de vous inviter aux 51es  Rencontres internationales de Bled organisées conjointement par le PEN slovène et le Comité pour la Paix de PEN international. Elles auront lieu du 3 au 6 avril 2019 à l'hôtel Park de Bled. Nous avons prévu deux tables rondes: la première intitulée  Imagination et réalité : Éveil des jeunes à la littérature est organisée par le PEN slovène et la deuxième Représentation de l’autre : chemin vers la paix ou chemin vers la guerre par le Comité pour la paix de PEN international.

Les participants sont invités à participer aux discussions et/ou à préparer des communications sur les sujets proposés (n'excédant pas 3 pages) rédigées en français ou en anglais. Afin de pouvoir organiser les discussions et préparer le matériel, nous vous prions de bien vouloir nous faire parvenir vos communications avant le 15 février 2019. Vous trouverez ci-joint deux documents (préparés par nos membres ) qui sont censés provoquer vos réponses aux sujets des tables rondes. 

Notre festival de littérature pour la paix intitulé Les visages de la paix se déroulera le jeudi 4 avril 2019 dans les bibliothèques et autres lieux publics de plusieurs villes de Slovénie où les participants liront leurs poèmes ou oeuvres en prose. En outre, dans le cadre de ce festival, plusieurs participants se rendront dans des lycées pour discuter avec les jeunes des activités du PEN. Afin d'organiser ces événements, les participants sont priés de nous envoyer leurs poèmes (3-4, maximum 90 vers) ou leur prose (maximum 2 pages) avant le 15 février dans la langue originale ainsi qu'en traduction française ou anglaise pour que nous puissions les traduire en slovène.

Nous allons preparer deux exhibitions: Hiroshima/Nagasaki et Photo-documentaire du Bled 2018.       


Une excursion optionnelle sera organisée le samedi 6 avril. Nous nous rendrons à Bohinj. Ceux qui décideront d'y participer et auraient besoin de prolonger leur séjour sont priés de nous le signaler pour que nous puissions réserver les chambres. Les frais de cette nuitée par personne: chambre individuelle 85 EUR ou 105 EUR (avec vue sur le lac),  chambre double partagée 55 EUR ou 70 EUR (avec vue sur le lac) sont à la charge des participants. L'excursion sera gratuite.

Les droits d'inscription des participants et des personnes accompagnantes s'élèvent à 450 EUR  (chambre individuelle) ou 350 EUR (chambre double partagée) et  couvrent le matériel de la conférence, le transfert de l’aéroport à l’hôtel et vice versa, les frais d'hébergement (trois nuitées : les 3, 4 et 5 avril) et de restauration cités dans le programme ainsi que l'accès à toutes les manifestations. Les frais de voyage, les boissons et les nuitées supplémentaires sont à la charge des participants et des personnes accompagnantes.

Nous vous prions de bien vouloir retourner le bulletin d'inscription dûment rempli avant le 15 février 2019 - plus de information a e-mail: slopen@guest.arnes.si

Nous vous prions aussi de bien vouloir nous indiquer si vous avez besoin d'un visa pour que nous puissions vous envoyer le document nécessaire à son obtention.

Les langues officielles de la conférence seront le français, l'anglais et le slovène. La traduction  sera assurée.

En espérant pouvoir vous accueillir à Bled, nous vous prions de croire, Chers collègues, à nos sentiments amicaux.

                                                                      Ifigenija Simonović

                                                                      Présidente du PEN slovène

 

 

                                                          

Table ronde du PEN slovène

Imagination et réalité : Éveil des jeunes à la littérature 

La littérature ou le manque de littérature joue un rôle crucial dans la vie des enfants et des jeunes adultes. Nous ne pensons pas à la littérature éducative ni à une littérature qui se propose de promouvoir différentes idéologies mais à la littérature qui inspire et infuse du courage pour faire face aux problèmes quotidiens.

La littérature peut offrir un modèle de bonté. Grâce à la possibilité d’identification, elle incite à l’autoréflexion. Se comprendre soi-même, connaître et essayer de comprendre l’autre constitue le premier pas vers la tolérance, l’amitié et la paix.

À l’époque où les livres sont tenus à l’écart, à l’époque où l’accès aux informations est quasi immédiat, à l’époque de la disparition de nombreuses langues nationales et de l’influence grandissante de l’anglais à tous les niveaux et dans toutes les sphères de la vie, les écrivains ont une tâche énorme : ils doivent écrire pour ceux à qui il faut d’abord apprendre à lire et à écrire, leur faire ensuite aimer la littérature et enfin leur apprendre à transmettre leurs pensées.

 

Table ronde du Comité pour la paix

La représentation de l'autre: chemin vers la paix ou chemin vers la guerre?

Immanuel Kant soulignait déjà qu'en l'absence d'expériences du monde extérieur nos représentations imparfaites du monde et des hommes sont remplacées par l'imagination. La raison seule ne saurait agir »dans le vide«, sans matière; en effet, pour pouvoir fonctionner elle a besoin d'expériences vitales  et de représentations imaginaires.

Or, nous avons tous un grand problème: dans nos rapports avec les autres, en particulier les étrangers, nous n'avons guère d'expériences ou alors ces expériences sont très insuffisantes, ce qui nous empêche de vraiment connaître l'autre. C'est donc la force de notre imagination qui remplace la représentation de l'autre.  Il importe alors de savoir comment j'imagine l'autre. Si je l'imagine comme »un sauvage«, »un cupide« ou » un violent« , des mécanismes de défense vont s'éveiller en moi et ma raison va les servir en créant une  stratégie de xénophobie, de nationalisme et toute une série de réactions traumatisantes. Au contraire, si mon univers imaginaire relatif à l'autre inclut la chaleur humaine, la fragilité de l'autre mais aussi sa richesse culturelle qui peut m'enrichir, alors mon approche rationnelle de cet homme sera tout autre, elle me mènera vers le dialogue et la symbiose.  

Reste à savoir dans quelle mesure la création littéraire peut élaborer une représentation positive et réelle de l'autre que les lecteurs pourront intérioriser et qui leur fera adopter la culture des rencontres pacifiques et de la coexistence.